L’impact des applications mobiles dans le tourisme

La transformation culturelle imposée par la digitalisation croissante des activités change les habitudes des voyageurs et des touristes. Le responsable porte un nom : le smartphone. Que l’on soit sur iOS ou Android, les smartphones sont omniprésents et il est aujourd’hui impossible de voyager sans son précieux téléphone. Or, ce changement de comportement a un impact sur les professionnels du tourisme, car les nouvelles générations voyagent différemment par rapport à leurs aînés. Entre liberté, flexibilité et mobilité, les applications mobiles ont révolutionné le monde du tourisme. Tour d’horizon

Les nouveaux usages imposés par les applications mobiles

Si vous n’êtes pas sur Google, vous n’existez pas.
Cette expression chère aux professionnels du webmarketing s’applique particulièrement bien dans le monde des applications touristiques. Ces dernières valorisent les acteurs les mieux référencés et les plus dynamiques. Pour chercher un restaurant ou un hôtel, on regarde en ligne. De Google à Yelp en passant par Tripadvisor, ce sont eux qui concentrent la majorité des interactions liées au tourisme. Pour les utilisateurs, c’est un gain de temps : les bonnes adresses se trouvent facilement et le GPS intégré à n’importe quel smartphone nous y mène à pied, en voiture ou en transport en commun.
On peut réserver une table à l’avance, laisser un commentaire, photographier et partager son plat du jour. À l’ère de l’instantanéité, les applications qui valorisent et qui accompagnent le parcours client font un carton.
AirBnB s’est ainsi lancé sur un concept expérientiel : les touristes ne font pas que réserver une chambre ou une maison. Ils peuvent également intégrer des expériences touristiques insolites ou uniques dans leurs séjours, avec des habitants qui connaissent les lieux. Une intermédiation qui vient bousculer la traditionnelle visite à l’office de tourisme accompagnée de la visite guidée par un guide-conférencier agréé.

Bien sûr, tous les touristes n’utilisent pas leur téléphone, mais la tendance est bien présente et en pleine croissance. C’est une des raisons pour lesquelles Atout France s’est intéressé au sujet en publiant un panorama international des applications mobiles dans le tourisme. Car si les touristes assument leur relation à leur smartphone, les professionnels du tourisme n’ont pas toujours franchi le cap.
Le smartphone est un couteau suisse. Tout est toujours à la disposition des visiteurs, et notamment la question du paiement et des réservations. En quelques clics, on peut réserver un spectacle, une visite ou une expérience. Le mobile permet également de payer avec simplicité grâce aux évolutions technologiques. Vivre du tourisme, mais ne pas prendre le virage du mobile est donc un risque considérable pour les professionnels qui pourraient tout simplement disparaître du radar des visiteurs. Si la sérendipité, le hasard et la chance font partie des charmes du tourisme, l’efficacité, la mobilité et l’effet communautaire ont pris le dessus.

Les applications les plus utilisées par les touristes en voyage

Pour qu’une application soit populaire en voyage, elle doit créer de la valeur, rendre un service ou contribuer à la création d’une expérience unique. C’est la raison pour laquelle on retrouve :

  • Les applications communautaires du type Yelp ou Tripadvisor : indispensable pour trouver un bon restaurant ou un lieu unique dans une ville inconnue. Le référencement sur ces plateformes, mais également la gestion des communautés, la réponse aux messages et l’interaction avec les clients sont incontournables pour les restaurants, boutiques, hôtels et bars concernés. Plus le contenu partagé sera maîtrisé et à jour, plus il aura d’impact.
  • Les applications de transport du type Uber, Lyft ou Transit : en VTC ou en transport en commun, se déplacer dans une ville inconnue requiert une bonne dose de patience. Ces applications simplifient les déplacements. En quelques secondes, les touristes savent où se rendre et comment s’y rendre.
  • Les applications de navigation : Google Maps règne en maître, mais on peut également citer Plan d’Apple. Si la traditionnelle carte papier a disparu, son alter ego numérique reste encore obligatoire pour se repérer.
  • Les applications liées au logement : AirBnB, hotels.com ou les applications natives des grands groupes hôteliers regroupent toutes les informations sur les séjours des touristes. Certaines autorisent même le check-in et le check-out sans passer par la réception. De la commande en chambre au paiement en passant par la réservation du spa ou du parking, tout est à portée de doigt.
  • Les applications météo : un grand classique. Certaines sont si précises qu’elles peuvent prévoir le temps sur une zone géographique réduite, heure par heure. Toujours utile pour adapter son programme aux aléas climatiques.
  • Les applications pratiques : une catégorie qui regroupe les applications qui rendent des services utiles aux touristes. On peut citer les applications de traduction (parfois via réalité augmentée comme c’est le cas avec Google Translate), celles qui localisent les toilettes publiques, celles qui font le guide touristique en version audio au grès de la déambulation, celles qui cherchent les connexions wi-fi gratuites ou encore celles qui compilent les données des stations-service et des prix du carburant en temps réel.

Est-ce que tout le monde devrait créer sa propre application mobile ?

Pour un professionnel du tourisme, clairement, la réponse est non. Créer une application mobile est coûteux, cela prend du temps, un budget qui peut être conséquent et une équipe de développement dédiée. D’autre part, c’est très difficile d’exister en dehors des mastodontes existants. À moins que vous ne soyez un acteur majeur du tourisme (et donc logiquement déjà équipé d’une application), le retour sur investissement sera très limité.
En revanche, il est important d’être bien référencé sur ces applications d’intermédiation et d’avoir un site web qui soit totalement pensé mobile only. Un site optimisé permettant de faire des réservations est tout aussi efficace qu’une application, plus facile à maintenir et à promouvoir.
Reste ensuite la question des sites touristiques. Une application peut être une bonne idée si elle apporte réellement quelque chose en plus à une visite. Dupliquer le contenu d’un site web sur une application est une erreur trop fréquente. Sans compter qu’il vous faudra proposer des connexions wi-fi sécurisées et conformes au RGPD pour permettre à vos visiteurs de la télécharger.

Si les applications mobiles sont toujours aussi populaires, et même indispensables pour organiser et vivre une expérience touristique, demain, elles pourraient être supplantées par une autre tendance : la réalité augmentée. Tous les grands acteurs technologiques investissent énormément dans cette approche qui allie monde virtuel et monde réel, et dont les possibilités sont considérables dans l’industrie touristique.

Comments are closed.