FR | EN

Comment organiser un voyage à l’ère de l’incertitude permanente

Avec la crise sanitaire causée par la COVID-19, nous naviguons dans un nouveau monde où la planification de l’imprévisible fait, plus que jamais, partie de l’itinéraire de tout voyage. Et ce qui vaut pour les touristes vaut aussi pour ceux qui organisent et gèrent les voyages des autres. Alors que la vaccination s’accélère et que les règles se desserrent dans beaucoup de pays en prévision de l’été, il est normal de vouloir imaginer à quoi pourraient ressembler des vacances dans un monde où le SARS-CoV-2 et ses variants circulent encore. S’il n’y a qu’une chose à garder en tête, c’est la nécessaire recherche de flexibilité et d’adaptabilité.

Faites des recherches et anticipez toutes les situations

Un voyage pouvait auparavant s’organiser quelques jours avant de partir. Parfois, on pouvait même improviser et se laisser porter selon les occasions de rencontres et les événements sur la route. Aujourd’hui, les choses sont un peu différentes. Avant de partir, il faut prendre son temps pour faire beaucoup de recherches et anticiper toutes les situations. C’est encore plus vrai si vous décidez de partir à l’étranger. Si c’est votre cas, votre première destination sera le site des conseils aux voyageurs du ministère des Affaires étrangères. Il recense toutes les bonnes pratiques et recommandations pour tous les pays du monde, incluant notamment une mise à jour de la situation selon la pandémie. 

Pour tous les voyages, un grand sens de l’organisation est requis, pour savoir où vous irez, comment vous vous y rendrez, ce que vous ferez sur place, ce que vous devrez faire avant le départ – et surtout ce qui pourrait vous contraindre à annuler votre voyage. Préparez-vous à beaucoup d’adaptabilité et identifiez des solutions de repli en cas de changements de dernière minute qui peuvent être liés à :

  • une éclosion de COVID-19 dans la région où vous vous trouvez ;
  • un couvre-feu ou une restriction des règles de circulation ;
  • un changement des règles sanitaires ;
  • un logement non disponible en raison d’une personne malade ou cas contact qui aurait séjourné juste avant vous ;
  • une fermeture de frontière ou des lignes aériennes suspendues en cas de voyages à l’étranger.

Le but n’est pas d’ajouter une dose de stress et d’anxiété pour vos vacances, mais bien d’anticiper pour savoir comment réagir en cas de besoin. Vous partirez ainsi l’esprit plus serein en sachant que vous aurez les bons réflexes.

Développez votre sens de l’organisation

Une fois sur place, vous pouvez être dépendant des règles locales et des ouvertures ou fermetures des lieux touristiques, historiques ou culturels. N’oubliez pas que les plages, musées, châteaux, parcs naturels ou d’attractions, bars et restaurants peuvent modifier leurs horaires, jours d’ouverture ou tout simplement être temporairement fermés. Assurez-vous d’avoir un plan B (et C !) pour votre programme et vérifiez toujours sur les sites web des lieux en question les dernières actualités et restrictions avant de partir. Personne n’a envie de rouler 100 kilomètres pour visiter un lieu unique qui est fermé pour la saison. En période de pandémie, il faut être prêt à adapter ses plans à tout moment.

Si vous prévoyez un tourisme plus vert ou sauvage avec de longues randonnées, du camping sauvage ou des séjours dans des endroits plus reculés, prévoyez de quoi être autonome un certain temps, y compris pour les repas dans le cas où vous ne pourriez pas accéder à de grandes surfaces pour vous ravitailler. Ayez toujours avec vous de quoi manger, boire, une trousse de secours d’urgence et un chargeur pour votre téléphone. Mieux vaut prévenir que guérir !

Prenez soin de vous… et des autres

Dans la situation actuelle, il est particulièrement recommandé de vérifier ce que couvrent vos assurances voyage, voiture et maison. En cas de problème, vérifiez ce qui est couvert et ce qui est exclu. C’est particulièrement important en cas de voyage à l’étranger. Si vous devez être hospitalisé dans un autre pays – pour la COVID ou toute autre maladie ou blessure – jusqu’à quel point êtes-vous couvert ? Un simple passage aux urgences dans certains pays non européens pourrait vous coûter très cher sans assurance.

Bien sûr, il n’est jamais inutile de rappeler les règles de bases en temps de COVID. Si vous en avez la possibilité, faites vous vacciner avant de partir, évitez les foules, portez un masque en tout temps, et lavez-vous fréquemment les mains.  

Enfin, pour prendre soin de vous et éviter les risques, vous pouvez privilégier les lieux moins touristiques, mais parfois plus authentiques. Chalets, maisons privées en pleine nature, camping, voyage en van, hébergements avec des accès indépendants et privés… il existe beaucoup d’options pour éviter les grandes villes et les hôtels de chaînes avec leurs fenêtres scellées, leurs longs couloirs et salles de repas partagées. Et si vous choisissez un hôtel, vérifiez quels sont les protocoles de désinfection en place. C’est ainsi que certains établissements ont massivement investi dans des produits écolabellisés en spray détergent désinfectant, des stérilisateurs de désinfection, des lessives désinfectantes et des purificateurs d’air. De quoi regagner la confiance de leurs clients.

Malgré tout ce que nous avons vécu cette année, il semblerait que la fin de cette pandémie soit proche. Organiser un voyage à l’ère de l’incertitude pourrait donc être bientôt du passé. En attendant, faites attention à vous, et surtout profitez bien de vos vacances estivales. Vous en avez certainement besoin !

Comments are closed.