Quels sont les débouchés après une école de tourisme ?

Une école de tourisme, oui, mais pour quoi faire ?

C’est une question qui revient parfois dans la bouche des parents et des étudiants. Et c’est d’ailleurs une interrogation légitime quand on investit dans les études supérieures. Le tourisme est un secteur dynamique qui recrute de très nombreux jeunes diplômés, que ce soit au niveau bac+3 ou bac+5. Et les formations en école de tourisme sont d’ailleurs construites pour répondre aux besoins des professionnels. Mais ce n’est pas la seule option, car rien n’empêche une poursuite d’études en sortant d’une école de tourisme. En raison de leurs parcours ouverts sur le monde, elles forment des étudiants capables de s’adapter à toutes les situations. Explications.

Travailler après une école de tourisme

Concevoir, vendre et animer des produits touristiques : tel est l’objectif des professionnels des secteurs du tourisme. Si ces débouchés traditionnels sont toujours importants, il existe aussi de nouveaux métiers qui ont émergé autour du voyage et des loisirs, boostés par une nouvelle vague technologique sans précédent.

Les débouchés professionnels traditionnels

Dans:

  • la restauration,
  • l’hôtellerie,
  • les parcs de loisirs ou l’événementiel.

On retrouve tous les débouchés classiques du monde du tourisme. Une fois diplômés d’une école de tourisme, les étudiants peuvent faire leur preuve à des postes de:

  • chargés de projets,
  • responsables client,
  • front-office,
  • concepteurs de voyages,
  • commerciaux B2B,
  • responsables événementiel, etc.

Les premières années permettent de se former aux spécificités du métier avant de pouvoir évoluer rapidement vers des postes de middle management (notamment après un bac+3) ou de top-management (en particulier après un bac+5). 

Ces débouchés sont accessibles à tous les étudiants en France et à l’étranger, en raison de la forte orientation internationale de la formation.

Les nouveaux débouchés

Dans une industrie en forte évolution, les métiers du tourisme doivent s’adapter, à la fois aux nouvelles attentes des touristes, mais également aux technologies qui bousculent les règles du jeu. C’est pourquoi on retrouve des marchés de niche qui se développent et qui ont besoin des acteurs du tourisme. C’est, par exemple, le cas du tourisme vert, de l’oenotourisme, des voyages aventures, des séjours insolites, etc.

 

L’autre aspect, c’est celui lié à l’impact technologique. Le tourisme est désormais intrinsèquement connecté au data management, au marketing digital et aux nouvelles technologies. Yield management, influence marketing, blockchain, réalité augmentée, réalité virtuelle, m-tourisme… les écoles forment aussi des professionnels du tourisme digital. Une valeur sûre dans un secteur qui évolue en continu, que ce soit en B2B ou en B2C.

Poursuivre ses études pour se spécialiser

Que le tourisme soit un secteur d’activités que les étudiants souhaitent intégrer, ou non, il est toujours possible de poursuivre ses études après une école de tourisme. C’est l’occasion de se spécialiser, ou au contraire de toucher à un autre domaine pour développer une double compétence (ou se réorienter si le choix initial n’était pas celui adapté au projet personnel et professionnel).

Après un bac+3

Un bachelor d’une école de tourisme aborde les fondamentaux du tourisme, mais également du monde économique. Les étudiants sont confrontés à des sujets clés comme le marketing, le droit, la finance, la vente… dans une optique d’opérationnalité. S’il est donc possible de travailler avec un bac+3, il est aussi possible de poursuivre ses études en bac+5. Parmi les options ouvertes aux étudiants, il y a les écoles de commerce, les écoles de tourisme, ou encore le fait de travailler pour reprendre un MBA quelques années plus tard.

Il est aussi possible de suivre un parcours à l’étranger dans une université internationale. Parce que le parcours est multidisciplinaire et ouvert sur le monde, une poursuite d’études ne sera jamais un problème. Une école de tourisme ouvre ainsi de nombreuses portes pour tous les étudiants.

Après un bac+5

Une fois diplômé d’un bac+5 (niveau Master), il est généralement fréquent d’intégrer le marché du travail. Toutefois, certains étudiants font le choix de se spécialiser davantage pour intégrer un cycle court post bac+5. C’est notamment le cas des mastères spécialisés ou des MBA qui mettent davantage l’accent sur une dimension plus verticale.

 

Les écoles de tourisme offrent de nombreuses possibilités qui s’adaptent aux parcours personnels et professionnels des étudiants. Entre travail et reprise d’études, tout est envisageable afin de construire une carrière pleine de découvertes et d’aventure dans un secteur en pleine croissance. Et vous, quels sont vos projets pour l’année prochaine ?

 

Comments are closed.