Quelles sont les compétences pour travailler dans le tourisme ?

Perspectives de voyage, univers dynamique, innovations technologiques… travailler dans le tourisme est souvent quelque chose qui fait rêver. Or, s’il y a effectivement des places à prendre, celles-ci ne sont pas pour tout le monde. Contrairement à certains secteurs d’activités qui misent principalement sur les hard skills, c’est-à-dire les savoir-faire et les compétences techniques, le tourisme a aussi besoin des soft-skills. Ce sont les savoir-être et les compétences émotionnelles indispensables pour travailler dans un milieu où le contact humain est primordial.
Vous voulez étudier et travailler dans le tourisme ? On vous donne quelques compétences clés que les recruteurs apprécieront tout particulièrement.

Langues étrangères

C’est la première et l’une des plus importantes : travailler dans le tourisme implique, bien sûr, de maîtriser l’anglais. Une deuxième, voire une troisième langue vivante pourront également être utiles pour sortir du lot.
Même en travaillant en France, au sein d’un bureau et avec peu de contacts extérieurs, l’anglais restera indispensable. La communication, les veilles économiques et concurrentielles, les grands salons et les actions de promotions s’effectuent souvent dans la langue de Shakespeare. Et pour améliorer votre anglais, quoi de mieux qu’un séjour universitaire dans l’une de nos universités partenaires ?

Être à l’aise avec les nouvelles technologies

Le tourisme n’est pas épargné par la transformation digitale. S’il n’est pas nécessaire de posséder un diplôme d’ingénieur, il faut tout de même comprendre comment la technologie impacte et transforme le monde du tourisme. Big data, webmarketing, IoT, réseaux sociaux, blockchain… s’intéresser aux nouvelles technologies est indispensable pour se forger une culture globale et transverse. Non seulement celle-ci peut être utilisée pour améliorer les processus internes des entreprises touristiques, mais elle est également indispensable pour créer de nouvelles expériences culturelles et touristiques.

Capacité d’adaptation

Dans le tourisme, tout ne se passe pas toujours comme prévu. C’est notamment le cas dans les transports, dans la restauration, dans l’événementiel et dans l’hôtellerie. Une bonne capacité d’adaptation permet d’appréhender chaque problème comme un défi à surmonter. Il faut savoir définir ses priorités, jongler entre plusieurs impératifs et faire preuve de souplesse et de compréhension. S’adapter face aux imprévus est souvent le quotidien des professionnels du tourisme.
Résistance au stress
Passer d’un projet à l’autre, tout en respectant les deadlines convenues d’avance, et accéder aux requêtes urgentes de son directeur impose de savoir gérer son stress. Mieux, il faut pouvoir garder le sourire et avoir de l’énergie en toute circonstance, en particulier lorsqu’on traite directement avec des clients.
Si le tourisme fait penser aux plages de sable fin et aux cocotiers, ce sont avant tout des métiers très exposés. Une bonne préparation mentale est donc nécessaire pour faire face aux aléas afin de bien réagir en toute circonstance.

Intelligence culturelle

Travailler dans le tourisme, c’est travailler dans un environnement international par nature. L’intelligence culturelle désigne cette capacité à pouvoir dialoguer et collaborer avec des personnes étrangères qui ont toutes leurs propres codes et habitudes. Les Français ne fonctionnent pas comme les Canadiens, les Chinois ou les Argentins. C’est là où l’intelligence culturelle permet de mieux comprendre ces différences. Indispensable pour traiter des problématiques avec des clients, concevoir des produits touristiques adaptés à une clientèle particulière ou manager son équipe avec des nationalités différentes, en France ou à l’étranger.

Aimer le service

C’est le cœur du métier : il faut aimer le service, rendre service et être à l’écoute. Il faut être observateur, discret, humble et avoir une bonne présentation. Le but est d’intervenir en support afin que l’expérience vécue par les touristes soit la meilleure possible. Un métier dans le tourisme c’est un métier où un simple service qui va au-delà de ce qui est attendu peut changer les choses. Une bouteille d’eau, un sourire, une attention, un renseignement… il faut être naturellement et spontanément attentionné, bienveillant et altruiste.

Travailler en équipe

Le tourisme est un secteur qui fonctionne en équipe. Cela signifie qu’il faut savoir déléguer, s’impliquer, gérer des équipes internes et externes et organiser des projets avec efficacité.
Travailler en équipe impose aussi de savoir écouter, négocier et prendre soin de ses collaborateurs, tout en favorisant la pluralité des points de vue. Une équipe gagne ensemble et perd ensemble. Elle peut progresser rapidement si son manager a toutes les qualités nécessaires, ou se déliter dans le cas d’un management toxique. Savoir travailler en équipe ne s’improvise pas. C’est pourquoi les travaux de groupe et les projets professionnels intégrés dans la pédagogie de l’école constituent d’excellentes manières d’apprendre.

Rigueur et organisation

Dans un univers où tout va très vite, il faut être bien organisé. Personne n’a envie d’attendre en raison d’une réservation mal renseignée ou d’un avion non prévu. C’est la même chose pour un congrès professionnel ou un circuit touristique. Respecter le timing prévu et les obligations tierces impose une rigueur particulière. Dans le tourisme, on gère des contraintes pour en faire des opportunités. Un travail plus créatif qu’il n’y paraît, mais qui nécessite des collaborateurs de confiance, capables de comprendre rapidement les choses afin de trouver des solutions adaptées.

Si certaines compétences sont le fruit de qualités qui peuvent avoir été développées dans un cursus scolaire ou dans le cadre d’expériences personnelles passées, la plupart sont transmises au sein de l’école. C’est toute la spécificité d’une pédagogie pragmatique tournée vers l’action qui mêle rigueur académique et développement des savoir-être. Des compétences qui sont régulièrement mises à jour par les entreprises partenaires du programme qui participent aussi à la formation des étudiants.

Alors, voulez-vous avoir tout ce qu’il faut pour réussir dans le tourisme ?

Comments are closed.