Interview de Pascal Caffet, Meilleur Ouvrier de France

Interview de Pascal Caffet, Meilleur Ouvrier de France

Qu’est-ce qui vous donné envie de devenir chef pâtissier ?

Je suis né dans la pâtisserie de mon père, j’ai toujours voulu faire ce métier de chocolatier/pâtissier. J’ai choisi mon métier naturellement sans avoir à chercher ce que je voulais faire dans la vie.

Pourquoi avoir créé le concours Pascal Caffet ? Croyez-vous qu’il peut servir à transmettre votre passion et votre savoir ?

J’ai toujours aimé transmettre, car pour commencer c’est mon père qui m’a transmis son métier. De plus, j’ai toujours pensé que l’entreprise de la pâtisserie, pour la faire vivre, il faut transmettre les connaissances. Il faut toujours donner car nous recevons beaucoup en échange. En 1997, lors de la création du trophée, j’ai réalisé que tous les trophées portaient des noms de personnes décédées. J’ai donc décidé de pouvoir, de mon vivant, promouvoir ce trophée Pascal Caffet. Et je pense que c’est ce qui attire beaucoup de monde, car c’est le 2e plus gros concours de pâtisserie en France. 

Pascal Caffet à l’international : vous avez une boutique à Troyes, une à Turin, 3 au Japon et une à Londres depuis 2016. Prévoyez-vous de vous développer encore plus à l’international ?

L’international, c’est surtout des opportunités. On ne cherche pas forcément à ouvrir des boutiques dans des pays à droite à gauche. On essaie de stabiliser et solidifier tout ce qu’on a mis en place en France, et je pense que si on ouvre de nouvelles boutiques dans les années à venir, ce sera surtout en France.

 

Interview réalisée le 21 mars 2018 par Marine Larouette, Anne-Sophie Ehlinger et Willy Renard

Comments are closed.