Entretien d’admission : quelles sont les questions les plus étranges ?

Entretien d'admission : quelles sont les questions les plus étranges ?

Dans le cadre du concours d’entrée des écoles de tourisme, l’entretien oral est un moment important. Il est redouté par les candidats et attendu par le jury qui profite ici de l’occasion pour rencontrer des étudiants qui ne sont connus que par leur dossier scolaire ou leur score aux tests écrits. Un entretien est donc avant tout une rencontre. Si les candidats sont jugés, ils ne sont généralement pas déstabilisés, car les écoles sont assez bienveillantes. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de sélection, bien au contraire. 

En 20 à 30 minutes il faut donc faire bonne impression, montrer sa motivation et convaincre le jury d’être le candidat idéal pour l’école. Si les entretiens se préparent à l’avance dans le cadre des journées portes ouvertes et des journées de préparation au concours, chaque jury a sa personnalité. Et chaque entretien est donc différent. Entre questions sans réponse, questions en apparence absurdes et questions trop simplistes pour être vraies, en voici quelques-unes qui sont parfois posées aux candidats lors des entretiens pour intégrer une école de tourisme.

Si vous deviez inviter 5 personnes  à un dîner, vivantes ou décédées, réelles ou fictives, lesquelles seraient-ce ? 

C’est une question qui fait appel à l’imagination du candidat. Le but est de comprendre quelles sont ses références, les personnes qui lui viendraient spontanément en tête et d’une manière générale sa culture générale. À bannir, les réponses classiques du type « mes parents » ou « mes meilleurs amis ». Réfléchissez à des personnages inspirants, différents et innovants, et surtout expliquez-en la raison. De Barack Obama à Louis de Funès en passant par Nelson Mandela, Steve Jobs, Gilbert Trigano, Tintin ou Batman, soyez inventifs et justifiez vos choix.

Pourquoi notre école et pas une autre ?

Attention, car c’est une question piège. Pour s’en sortir, il y a deux choses à savoir : la première est de ne surtout pas réciter l’argumentaire de la plaquette ou du site web de l’école. C’est trop facile et le jury s’en apercevra. La seconde est de ne pas répondre par un argument bateau ou peu abouti. Oubliez les « parce que c’est une bonne école » ou « parce que le programme est intéressant ». Ce qui compte ici, ce sont les valeurs : les vôtres et celle de l’école. En quoi cette école vous correspond ? Qu’est-ce qui vous plaît exactement ? En quoi vous vous sentirez bien dans cette école ? Ensuite, vous pourrez expliquer que votre choix est aussi lié au programme, aux spécialisations ou au cursus.

Combien y a-t-il d’aéroports en France ?

Celle-ci peut être déstabilisante, car assez décalée. Elle peut s’ajouter à d’autres questions du même type concernant un chiffre clé ou un événement. Par exemple « quelles villes sont desservies par l’A6 ? », « quelle température fait-il à Sydney en ce moment ? » ou « combien de touristes visitent Venise tous les ans ? ». En posant ces questions, le jury ne s’attend pas à ce que vous répondiez correctement. Ce qu’il cherche à mesurer, c’est votre réaction face à l’inattendu. Pour cela, notre conseil est simple : passé le premier effet de surprise, n’essayez pas de deviner la réponse. Cela va générer un stress important et vous risquez de perdre vos moyens. Il vaut mieux être honnête, dire que vous ne savez pas, éventuellement tenter une estimation si vous vous sentez assez à  l’aise, mais surtout expliquer comment vous allez vous y prendre pour trouver la réponse, et partir de ce sujet pour rebondir. Quelque chose du type « cette question des aéroports est intéressante, car c’est le moyen de transport privilégié des touristes… mais qui génère aussi une pollution importante… dans une industrie en pleine transformation… etc. »

Si un film était produit sur votre vie, qui jouerait votre rôle et pourquoi ?

L’intitulé de la question est très étrange, mais en y regardant de plus près, sa structure est plutôt simple. C’est simplement une manière différente de vous présenter. Vous pouvez choisir votre acteur préféré et expliquer les différentes épreuves qu’il aura à surmonter, les grandes satisfactions qu’il va éprouver et les choix – parfois difficiles – qu’il aura à faire. Et si vous êtes cinéphile, n’hésitez pas à construire toute votre équipe du film avec un réalisateur, un rôle secondaire et même une date de sortie au cinéma ! Vous inversez ainsi le rapport de force et montrez que vous êtes capable de vous adapter à la question tout en renvoyant la balle au jury dans le même état d’esprit.

Qu’avez-vous lu dernièrement ?

Il faut être honnête et ne pas inventer. Il vaut mieux dire que vous avez lu le dernier numéro de Gala plutôt que Flaubert ou Hugo, car irrémédiablement, le jury va enchainer sur la réponse. Qu’en avez-vous pensé ? Avez-vous aimé ? Vous pouvez nous le résumer ? Une voie de sortie honorable consiste à parler d’actualité – si vous lisez bien l’actualité bien sûr (et c’est d’ailleurs fortement recommandé ! ). Un article dans un journal en ligne, le dernier numéro d’un magazine, ou tout autre sujet en lien avec une thématique qui vous intéresse. 

Parfois, le jury explicite sa question en précisant « quel livre avez-vous lu dernièrement ? », ce qui enferme un peu plus les capacités de réponse. Là aussi, soyez franc : s’il est préférable de lire, car cela montre un intérêt sur le monde, l’histoire, et une bonne culture générale, dites simplement que vous n’avez rien lu récemment par manque de temps, mais citez tout de même un livre qui vous a marqué au cours des dernières années.

Quelles que soient les questions posées par le jury, vous devez garder votre sang-froid en toute circonstance. Le but n’est pas de vous bousculer ou de vous stresser, mais d’en savoir plus sur votre personnalité, vos valeurs, et vos ambitions. Pour cela, n’hésitez pas à vous préparer avec un ami ou un membre de votre famille pour créer certains automatismes et être à l’aise le jour J.

Comments are closed.