École de tourisme : bien préparer son cursus, année par année

Choisir une école de tourisme signifie découvrir un cursus ouvert sur le monde, pluriel et multidisciplinaire. Avec une approche pédagogique innovante, chaque année a sa propre spécificité. Que vous soyez intéressé par un cursus en trois ans de type bachelor, ou un cycle complet avec l’obtention d’un bac+5, voyons ensemble à quoi s’attendre, année après année. 

Bachelor : 3 années post-bac riches en découvertes

Un bachelor en tourisme est un programme bac+3 accessible après un bac, un bac+1 et un bac+2 qui permet d’acquérir les connaissances fondamentales du management tout en développant ses compétences dans le monde du tourisme. Les étudiants pourront alors comprendre et piloter la production touristique, assurer la gestion et la rentabilité d’une structure touristique et développer ses qualités personnelles et professionnelles pour être en adéquation avec les métiers du tourisme

Première année : découverte des fondamentaux

La première année d’un bachelor tourisme est composée de deux semestres de cours en France et d’un stage en entreprise de 2 à 3 mois. L’objectif de cette année est de s’ouvrir aux bases du management, de comprendre le secteur du tourisme et ses enjeux, d’appréhender la dimension internationale, de maîtriser les outils bureautiques et de développer ses qualités personnelles et professionnelles.

 

Le conseil pour bien réussir : prendre le temps de se familiariser avec tous les cours, car dès la fin de l’année, certaines tendances vont progressivement se dégager. Vous serez, par exemple, plus à l’aise avec le marketing, la communication, le côté numérique et technologique, ou la dimension finance, par exemple. De quoi commencer à affiner son projet professionnel.

Deuxième année : plongée dans l’international

Les étudiants passent un semestre de cours à l’étranger en université partenaire et un semestre de cours en France, suivi d’un stage optionnel en entreprise de 1 à 3 mois. C’est une année charnière, car elle ouvre les étudiants à l’international pour se perfectionner dans une langue, s’épanouir, développer ses capacités d’adaptation et approfondir la connaissance des marchés du tourisme.

 

Le conseil pour bien réussir : choisissez votre destination internationale avec soin et selon vos envies (et pas selon celles de vos ami.e.s !). Canada, Espagne, Chine, Turquie… les possibilités sont immenses. À vous de saisir celle qui vous intéresse le plus.

Troisième année : le choix de spécialisation

Avec un semestre de cours en France et un semestre de stage en entreprise, cette dernière année du cycle bachelor est importante. Les étudiants doivent d’abord choisir une spécialisation qui viendra colorer leur CV et leur projet professionnel. C’est l’occasion de monter en compétences pour connaître tous les acteurs et les filières du secteur afin de construire un projet professionnel concret. Le deuxième semestre est consacré à la concrétisation et la mise en application des connaissances acquises par un stage de 6 mois, tremplin vers la vie active pour ceux qui le souhaitent.

 

Le conseil pour bien réussir : commencez votre recherche de stage le plus tôt possible, car l’année passe vite ! Vous allez gagner en maturité, en expertise et votre capacité de travail sera mis à l’épreuve au cours d’un stage long qui fait parfois office de période de pré-embauche pour celles et ceux souhaitant travailler après leur bachelor.

Mastère : 2 années complémentaires pour prendre son envol

Pour les étudiants souhaitant développer leurs compétences, le mastère est un programme en 2 ans accessible après un bac+3. Enseigné 100% en anglais, il permet d’acquérir des compétences stratégiques globales en management, gestion, marketing et communication. C’est un cursus qui offre de nouvelles spécialisations (Business Tourism & Event, et Luxury Tourism), qui développe une culture entrepreneuriale forte, et qui permet d’acquérir un double diplôme à l’international.

Quatrième année : affiner ses connaissances

Construit autour de deux semestres de cours en France avec un choix de spécialisation et un stage optionnel en entreprise de 1 à 3 mois, la quatrième année permet aux étudiants de prendre de la hauteur, et de développer davantage la partie management afin de booster son employabilité. Les cours sont intégralement dispensés en anglais afin d’envisager une carrière en France ou à l’étranger.

 

Le conseil pour bien réussir : n’hésitez pas à prendre des initiatives pour construire votre réseau professionnel. Conférences, rencontres informelles, stages, ateliers pratiques… il existe de nombreuses possibilités pour rencontrer des acteurs majeurs de l’industrie du tourisme qui peuvent jouer un rôle déterminant dans le début de votre carrière.

Cinquième année : conclure son cursus et se lancer

Cette dernière année se compose d’un semestre de cours à l’étranger en université partenaire et d’un stage en entreprise de 6 mois, véritable tremplin pour lancer sa carrière professionnelle. Au niveau mastère, les étudiants peuvent obtenir un double diplôme international : en plus du diplôme de l’école, vous pourrez ainsi obtenir celui d’un second établissement avec ce séjour à l’international. Avec le monde comme terrain de jeu, vous n’aurez plus aucune limite.

 

Le conseil pour bien réussir : votre stage de fin de cursus peut être réalisé en France ou à l’étranger. Prenez bien le temps pour y réfléchir, car cela peut conditionner le début de votre carrière. En effet, réaliser un stage dans le même pays que celui où vous faites votre semestre d’études peut vous donner un avantage considérable si vous souhaitez vous y installer.

 

Que ce soit pour obtenir un bachelor (bac+3) ou un mastère (bac+5), une école de tourisme est un choix sûr pour aborder toutes les facettes des métiers, des filières et des secteurs du tourisme au sens large. De quoi aborder sereinement son entrée sur le marché du travail et faire ses premiers pas dans un monde à la fois passionnant et à forte valeur ajoutée.

Comments are closed.