Comment les réseaux sociaux font et défont les modes et les tendances dans le tourisme

Les réseaux sociaux font partie des outils marketing à la disposition des professionnels du tourisme. Ils s’en servent pour valoriser un lieu, promouvoir une offre ou encore souligner un aspect particulier de leur service. Si tous les réseaux sociaux sont importants, il y en a un qui ressort du lot : Instagram. Non seulement son succès ne se dément pas, mais en plus, il offre un potentiel de viralité important qui valorise les belles images et les visuels travaillés.

Instagram : le découvreur de lieux secrets

Faire du tourisme sans partager quelques clichés sur les réseaux sociaux est presque devenu une anomalie aujourd’hui. Alors que les smartphones nous accompagnent partout, un réseau social comme Instagram constitue le compagnon idéal de très nombreux touristes. Il a d’ailleurs permis de révéler un grand nombre de destinations, jusque-là inconnues du grand public. C’est, par exemple, le cas avec une photo devenue iconique dans les fjords de Norvège. Trolltunga est aujourd’hui l’une des vues représentatives de la Norvège. Un endroit parfait pour faire un selfie et le partager sur Instagram. Une tendance qui a très largement contribué à faire passer le nombre de visiteurs de 500 à 40 000 par an entre 2009 et 2014. C’est l’exemple type d’une destination dont Instagram a redessiné les contours.

Face à cette tendance, certains entrepreneurs se lancent dans une nouvelle activité. Il existe ainsi des agences de tourisme qui sont spécialisées dans l’instagrammisation des vacances. Un photographe professionnel vous accompagne pendant votre séjour. Toutes les photos sont ensuite triées,retouchées et vous pourrez alors les partager à votre guise sur vos réseaux sociaux. Une initiative qui cible un marché de niche, mais qui souligne bien le lien étroit qui existe entre l’appétence des nouvelles générations pour l’expérience de voyage et la nécessité sociale de partager sa vie en ligne. Il n’est d’ailleurs pas rare que le choix des destinations ne se fasse plus dans les guides de voyage ou dans les agences en ligne, mais bien directement à partir de quelques photos partagées sur Instagram.

Les influenceurs voyage : un nouveau métier qui casse les anciens codes

Il est impossible de parler des réseaux sociaux sans parler des influenceurs. Pour résumer, leur activité est simple : voyager, partager des photos sur Instagram, tout en étant payé. En fait, derrière ce métier qui semble idyllique, se cache en réalité une mécanique qui nécessite de faire grandir une communauté engagée pour valoriser des marques avec lesquelles travaillent les influenceurs. Tous les influenceurs n’ont d’ailleurs pas le même impact. Dans ce métier, il y a généralement beaucoup d’appelés et peu d’élus. Toutefois pour les influenceurs stars, les marques sont prêtes à mettre beaucoup d’argent afin de promouvoir une offre, un service, un hôtel ou une destination. C’est par exemple le cas de ce couple de Bali qui est très largement rémunéré pour voyager dans le monde et partager des photos particulièrement soignées sur Instagram. Un mode de vie qui peut leur permettre de gagner plusieurs milliers de dollars pour un simple cliché.

Au Canada, le cas d’école de la ferme Bogle Seeds

Parfois, les réseaux sociaux peuvent aussi mener au pire. C’est ce qui s’est passé l’été dernier dans une ferme de l’Ontario au Canada. Initialement la ferme Bogle seeds accueillait quelques centaines de visiteurs venus découvrir leurs plantations, et notamment leurs tournesols qui font la fierté des propriétaires. Une photo partagée sur les réseaux sociaux est alors devenue virale. À tel point que plusieurs milliers de personnes se sont précipités vers la ferme dès cinq heures du matin afin de réaliser la photo parfaite. Une émeute qui a conduit à des dégradations conséquentes et qui a nécessité l’intervention de la police locale afin de réguler le flux de plus de 7000 personnes hystériques en une seule journée.

Dans le même esprit, en août 2016, la Chine a inauguré le pont piétonnier transparent le plus long du monde. Après la fréquentation des premiers jours, les photos sont également devenues virales, forçant la fermeture du pont après seulement 13 jours d’opération, face à l’influence massive et incontrôlable des touristes.

Comment les professionnels du tourisme peuvent travailler avec les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux restent toutefois indispensables à toute bonne stratégie de communication et de marketing. Réussir sa communication sur les réseaux sociaux nécessite beaucoup de méthodes et parfois un peu de chance. Quelques bonnes pratiques :

  • Authenticité : c’est la clé de voûte de l’expérience touristique sociale. L’authenticité d’une photo, d’une publication ou d’une vidéo permet de créer une connexion émotionnelle avec la communauté. Cela signifie ne pas tricher, ne pas promouvoir quelque chose d’impossible à répliquer et rendre plus humaine la relation qui peut s’établir entre une marque et ses clients potentiels.
  • Animation de la communauté : face aux partages, aux commentaires, ou éventuellement aux critiques, les professionnels du tourisme doivent être réactifs. Le community manager est un acteur central dans la bonne animation du contenu sur les réseaux sociaux. Engager et maintenir le dialogue est donc essentiel pour optimiser sa présence en ligne.
  • Influenceur : tous les influenceurs n’attendent pas des milliers de dollars par photo. Les professionnels du tourisme ont tout intérêt à travailler avec des micro-influenceurs qui disposent souvent d’une communauté plus réduite, mais plus engagée. S’il est difficile de se passer de l’influence marketing, il faut toutefois trouver un bon équilibre entre le contenu payant et le contenu organique.
  • Utiliser les stories : inventées par Snapchat puis copiées et largement démocratisées par Instagram, les stories sont des formats courts et éphémères qui sont généralement très engageants. Utiliser les stories dans sa communication sociale est une bonne pratique pour partager des expériences et des moments vécus qui viennent renforcer l’authenticité.

Qu’on le déplore ou qu’on s’en félicite, les réseaux sociaux ont transformé le visage de la communication touristique. Terminé les brochures en papier glacé ! Quelques photos partagées sur un compte influent en ligne ont un potentiel plus important en termes de visibilité et d’engagement. Une question qui soulève des enjeux économiques, philosophiques et sociétaux qu’il est impossible d’ignorer pour les professionnels du tourisme.

Comments are closed.